Accueil La littérature russe Contes Bylines L'histoire russe

Art populaire de la Russie

<
Version anglais Version russe


Le jouet moderne


A ctuellement, la société de nouveau manifeste énorme intérêt pour les jouets de différentes époques et peuples. Dans le rythme toujours accélère de sa vie l'homme contemporain comprit que la chose la plus profonde et la plus intime qui se trouve dans son intérieur comporte l'univers de son enfance, que l'habite mais qui en même temps se trouve caché derrière la «porte» de l'expérience de la vie, de l'instruction, des conventions sociales etc... qui n'est si facile à ouvrir. Ce n'est pas par hasard que soient si populaires toutes ces nombreuses foires des jouets, salons, galeries et expositions où est montrée l'histoire d'évolution du jouet traditionnel à travers ses divers types matières dont il est fabriqué.

 Yaroslavl majolica. "Skomorokh sur le mouton"

"Skomorokh sur le mouton"
Yaroslavl majolica.  2001


      L'exposition semblable «Jouet de la Russie. Histoire et contemporanéité» fut tenue en 2001 dans les salles d'exposition du Fonds des artisanats de la Russie à Moscou. Y furent représentés des jouets traditionnels russes fabriqués de bois, d'argile, d’écorce de bouleau, de paille, de chiffon dont les origines remontent aux temps païens.
      A propos, notons qu'il y plus de cent ans, les mécènes Mamontov et Morozov, propriétaires des hôtels particuliers sis dans la ruelle Léontievsky manifestaient de l'intérêt pour la culture et les artisanats d'art russes. Dans cette ruelle, à la deuxième moitié du XlX-ème siècle, habitait la famille d'Anatoly Mamontov, frère de célèbre Savva Mamontov. Au milieu des années 1880, Savva Mamontov créa le cercle connu d'Ahramtsevo, réunissant les artistes, les critiques, les musiciens, qui aspiraient a faire renaître dans les arts le style «russe». En même temps, dans l’atelier-magasin «Education des enfants» d'Anatoly Mamontov situé dans la ruelle Léontievsky commencent a apparaître les soi-disant poupées ethnographiques vêtues en costumes de fête folkloriques des habitants de différents gouvernements et districts de la Russie.

Yaroslavl majolica. "Emelya et Brochet"

"Emelya et Brochet"
Yaroslavl majolica.  2003

     Durant les premières années du pouvoir soviétique, le jouet russe fabriqué à la main traverçait une crise profonde. Les bouleversements révolutionnaires et la guerre civile ne contribuaient nullement à son évolution. D'autre part, le jouet fabriqué à la main commença à céder la place aux poupées produites à la fabrique, aux jouets métalliques estampés.
     Louka Kotikov, créateur connu de poupées du village de Fédoséévo du district de Sémionov clé la région de Nijni-Novgorod fit même une démarche désespérée voire tragi-comique. Ayant déclaré que «si le jouet est mort, je n'ai non plus aucune raison de vivre», il organisa ses funérailles symboliques. Dans le cimetière situé presqu'en face de sa maison, il installa un monument funéraire avec inscription que ci-gît le corps de L.Kotikov. Ce monument avait une forme d'un moulin à vent sur les ailes duquel Rirent placés des personnages clé contes.
     Toutefois, avec le temps, l'intérêt pour le jouet, surtout pour le jouet paysan, commença peu à peu à grandir. La fabrication du jouet russe fait à la main dans la période soviétique allant clés les premières années du pouvoir soviétique jusqu'à la fin des années 80 du XX-ème siècle, fut concentrée dans les centres d'artisanats d'art.

Jouet de Tver."Fille allait chercher de l'eau"

"Fille allait chercher de l'eau"
Jouet de Tver.  2000


     La nouvelle période dans l'évolution du jouet russe fait à la main commença à la fin des années 80 du XX-ème siècle. On dirait que la digue qui barrait la voie aux divers désirs et aspirations des personnes fut renversée. Les nouveaux rapports entre les hommes, les autres formes d'existance économique furent un facteur révolutionnaire de la fin du XX-ème siècle. La situation qui se forma dans les arts plastiques et surtout clans les arts décoratifs et appliqués rappelait sous beaucoup clé rapports les événements qui avaient eu lieu il y un siècle, c'est-à-dire à l'époque où l'on créait les oeuvres d'art dans le soi-disant style russe.
     Avant tout, beaucoup des maîtres et de peintres s'adressèrent à l'arrangement des anciens jouets disparus pour telle ou telle raison à la période soviétique. L'ancienne ville russe de Tver était toujours célèbre par ses traditions artistiques. Les jouets de bois que l'on fait à la main durant les dernières décennies, surprennent par l'usage habile clé l'ancienne tradition, par leur lien étroit avec les couches profondes de la culture russe épique.

Jouet de Tver. "La jeune fille avec le coq"

"La jeune fille avec le coq"
Jouet de Tver.  2003


     Le trait très caractéristique de ces derniers temps consiste en ce que l'on commence à mettre en valeur de façon toujours plus active les traditions artistiques remontant au passé lointain d'un tel ou tel centre ou région.
     L'entreprise «Majolique» de la ville de Yaroslavl en est l'exemple frappant. La collectivité de créateurs guidée par N.Pavlova, Peintre en Chef, créa dés objets de majolique exceptionnels. Au début fut un sifflet ordinaire que l'on ennoblit grâce a la technique dite «majolique», c'est-à-dire les argiles rouges furent couvertes d'une glaçure blanche opaque et peinte de couleurs différentes. Les sifflets, les jouets à bascule de majolique clé Yaroslavl rappellent par leurs apparences la culture des carnavals de l'Ancienne Russie.
     Ainsi la tendance qui marque le développement des centres traditionnels du jouet russe consiste en ce que tout en conservant les formes et les images habituelles du jouet, ils s'intègrent à présent d'une façon active au marché moderne et réagissent sur les demandes de ce dernier.


Yaroslavl majolica. "Ours et la cuve du miel"

"Ours et la cuve du miel"
Yaroslavl majolica.  2004


           Ces derniers temps, furent créés les ateliers réunissent les artistes spécialisés dans la création jouet russe fait à la main ce qui fait renaître ainsi dire les artels d'autrefois. Les jouets originaux faits de tissu et ceramices sous form de poupées sont créés dans l'atelier Galina Maslennikova (Moscou).
      Leur ateliers «Poupées russes» fondé en 1990 travaille dans l'ancienne tradition de la ville Vladimir de la poupée ethnographique qui existait a son temps dans l'atelier «Education des enfants». Galina Maslennikova est un des artistes les plus réputés de Moscou dans le domaine de design de poupées. "Poupées russes" a rassemblé environ 50 artisans et artistes professionnels: les modélistes, les sculpteurs, les maîtres de céramique de Moscou, graveurs et maîtres de peinture décorative de Sergiev Posad, Nijni-Novgorod, Vladimir, les maîtres d'artisanats russes traditionnels de tissage de chaussures de tille et de fabrication de bottes estimée. Galina Maslennikova est un membre de la Guilde d'Artiste internationale. Dans 1992-1997 elle a participé à l’expositions de Moscou et internationales (en France, Canada, Etats-Unis, Allemagne et Autriche). Les poupées de Galina Maslennikova sont habillées aux costumes traditionnels des divers districts de la Russie des 18ème et 19ème siècles


Galina Maslennikova. "Le vieillard avec sa vieille"

Atelier de Galina Maslennikova
"Le vieillard avec sa vieille".  2004


      A Saint-Pétersbourg on fabriquait toujours jouets... Saint-Pétersbourg que Pierre Premier orientait vers l'emprunt des expériences européennes dans les industries, des éléments dans la culture occidentale ne pouvaient pas avoir la très développés d'arts populaires (paysans) existaient dans les autres régions de l'Etat Russe. Ceci pourquoi à Saint-Pétersbourg prédomina fabrication de la poupée urbaine et de la poupée faite de matières fragiles coûteux destinée à décorer les intérieurs. Ceci étant, Saint-Pétersbourg y devint un centre artisanal particulier. Les artisans de Saint-Pétersbourg faisaient les poupées représentant les dames chic, les hussards, les demoiselles, les marchande belles aristocrates, les militaires. Ces poupées faisaient partie de la collection du Musée de Sénats de la Cité de Sel de Pétersbourg. Dès la fin des années 20 du XlX-ème siècle, le nombre de fabricants de jouets y commence peu à peu grandir.
     Le jeu à la poupée devint répandu parmi les états différents de la population de la capitale. (Rappelons le roman de A.Pouchkine «Eugène Onéguine»: «Tout en jouant avec sa poupée docile l'enfant se prépare aux convenances aux lois du monde et lui répète avec un d'importance les leçons données par sa chère petite maman). La renaissance de l'art de création de poupées la main commença dans les années 90 du XX-eme siècle. L'univers charmant et douillet des propriétés seigneuriales fut de nouveau incarné à travers les images de nombreuses poupées dites «urbaines».
     L'unité art - production «Potechny Promyssel» (métiers d'amusement) devint le plus grand centre saint-pétersbourgeois de fabrication de poupées en costumes nationaux et mondains d'époques et de peuples différents. La série «Dynastie des tsars» où sont représentés les tsars russes depuis Pierre I jusqu'à Nicolas II, la série «Personnages historiques» qui comprend Souvorov, Koutouzov, Menchikov et autres personnalités russes... sont la carte de visite de cette unité.
     Ces jouets - souvenirs de petite taille soigneusement façonnés ayant faites en porcelaine (tète, bras) avec lesquels on peut jouer soit les collectionner représentent un phénomène artistique important.


Saint-Pétersbourg. "La fille de boyard"

"La fille de boyard"
Saint-Pétersbourg.  2003





© 2004  Artrusse    Email



 Les miniatures laquées
  - Fedoskino
  - Palekh
  - Mstéra
  - Kholouï
  Jostovo
  Gjel
  Châles de Pavlovski
  Possade


 Les jouets russes
  - Bogorodskoïé
  - Dymkovo
  - Le jouet moderne
  La dentelle de Vologda
  Khokhloma
  Les émaux de Rostov


<
Galina Maslennikova. La robe de mariage

Atelier de Galina Maslennikova
La robe de mariage
Oreul district  XIX siècle





Galina Maslennikova "Costume pour la jeune fille"

Atelier de Galina Maslennikova
Costume pour la jeune fille.
Kostroma district.  XIX siècle










Jouet de Tver. "Pop et Balda"

"Pop et Balda"
(d'après du conte en vers de A.Pouchkine).
Jouet de Tver.  2004










Yaroslavl majolica "Ivan sur la chèvre"

"Ivan sur la chèvre"
Yaroslavl majolica.  2004










Saint-Pétersbourg."Soloha"(Sorcier)

"Soloha"(Sorcier). Personnage de
"Veillées du hameau" de N.Gogol
Saint-Pétersbourg.  2003










Yaroslavl majolica. "Skomorokh"

"Skomorokh"(Buffon)
Yaroslavl majolica.  2004










Yaroslavl majolica. "Garçon avec le petit traineau"

"Garçon avec le petit traineau"
Yaroslavl majolica.  2004










Galina Maslennikova. "Le garçon rural"

Atelier de Galina Maslennikova
"Le garçon rural".  2006










Galina Maslennikova. "Femme avec les pates"

Atelier de Galina Maslennikova
"Femme avec les pates".  2006










Jouet de Tver. "Le cabaretier"

"Le cabaretier"
Jouet de Tver.  2006










Jouet de Tver. "Thé"

"Thé".  Jouet de Tver.  2004